Des pentes escarpées des Hautes Cévennes aux vallons secrets du Plateau Ardéchois, des bribes de forêts ont été épargnées des logiques d’exploitations, ou se régénèrent dans l’oubli. En remontant un torrent ou en allant se perdre, un jour de brouillard, dans la hêtraie-sapinière, laissons-nous toucher, affecter, par le spontané, l’indicible qui l’imprègne…

« Seul l’indomestiqué éveille l’homme. Le reste l’éduque ou le conditionne. » Bernard Boisson

Travail effectué sur des Espaces Naturels Sensibles pour le département de l’Ardèche et collaboration avec le PNR des Monts d’Ardèche, posters sur demande à la Maison du Parc. Projet de livre à paraître fin 2020.